Le Conseil national de la Résistance - Sciences Po Access content directly
Journal Articles La lettre de la Fondation de la Résistance Year : 2013

Le Conseil national de la Résistance

Bruno Leroux
  • Function : Contributor

Abstract

"Depuis 1946, l’historiographie relative au Conseil national de la Résistance (CNR) s’est développée suivant des points de vue divergents. Le fait n’est pas étonnant, s’agissant d’une instance politique porteuse de différentes conceptions de la souveraineté nationale, du principe de représentation et du pouvoir exécutif. Le CNR était-il un « embryon de représentation nationale réduite » au pouvoir essentiellement consultatif, comme le disait sa charte constitutive, adoptée par ses membres le 27 mai 1943 ? Ou détenait-il le pouvoir à la fois représentatif (comme « expression complète et unique de la Résistance »), et le pouvoir exécutif (comme « gérant et organe provisoire de la souveraineté nationale »), ainsi que le voulait le texte que le Conseil adopta deux mois plus tard sur la proposition du Front National ? À l’inverse, était-il un simple organe de liaison entre la France Libre et la Résistance intérieure, à l’image des autres conseils nationaux de la Résistance institués dans les pays dont le gouvernement légal s’était exilé à Londres ? Ouvert dès le départ, le débat n’avait pas de raison de cesser après la guerre.(...)" [Premières lignes de l'article]
Fichier principal
Vignette du fichier
2013-andrieu-conseil-national-de-la-resistance-historiographie-plurielle.pdf (670.5 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive

Dates and versions

hal-03470586 , version 1 (08-12-2021)

Identifiers

Cite

Claire Andrieu, Bruno Leroux. Le Conseil national de la Résistance : Une historiographie plurielle. La lettre de la Fondation de la Résistance, 2013, 73, pp.V - VIII. ⟨hal-03470586⟩
58 View
116 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More