Espagne : un budget 2018 dans les clous, n’en déplaise à la Commission - Sciences Po Access content directly
Other Publications Year : 2018

Espagne : un budget 2018 dans les clous, n’en déplaise à la Commission

Abstract

Avec un déficit à 3,1 % du PIB en 2017, l’Espagne a réduit son déficit de 1,4 point par rapport à 2016 et satisfait ses engagements vis-à-vis de la Commission européenne. Elle devrait franchir le seuil des 3 % en 2018 sans difficulté et serait donc le dernier pays à sortir de la Procédure pour déficit excessif (PDE), après la France en 2017. Après avoir été présenté à la Commission européenne le 30 avril, le budget 2018 a été voté au Congrès des députés espagnols le 23 mai dans un contexte politique extrêmement tendu qui a conduit le 1er juin à la destitution du président du gouvernement Mariano Rajoy (avec notamment le soutien des élus nationalistes basques du PNV qui avaient voté le budget 2018 quelques jours plus tôt). Il devrait être adopté au Sénat prochainement par une nouvelle majorité. L’orientation expansionniste du budget 2018, validée par le gouvernement du nouveau président socialiste Pedro Sanchez, ne satisfait pas la Commission qui juge l’ajustement des finances publiques insuffisant pour atteindre l’objectif de 2,2 % du PIB repris dans le Pacte de stabilité et de croissance 2018-2021. Selon les hypothèses du gouvernement précédent, non seulement le déficit reviendrait en dessous des 3 % mais la cible nominale serait respectée. [Premier paragraphe]
Fichier principal
Vignette du fichier
2018-rifflart-espagne-un-budget-2018-dans-les-clous.pdf (366.07 Ko) Télécharger le fichier

Dates and versions

hal-03471613 , version 1 (08-12-2021)

Licence

Identifiers

Cite

Christine Rifflart. Espagne : un budget 2018 dans les clous, n’en déplaise à la Commission. 2018. ⟨hal-03471613⟩
14 View
7 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More