Le rêve arabe de la Turquie brisé par la crise syrienne - Sciences Po Access content directly
Journal Articles Les Études du CERI Year : 2012

The Syrian crisis shatters Turkey’s Arab dream

Le rêve arabe de la Turquie brisé par la crise syrienne

Abstract

For ideological and practical reasons the AKP government, in power since November 2002, has engaged in a policy of progressive integration of Turkey into the Muslim, and more particularly, the Arab world. This policy has been facilitated by the country’s booming economy and assertive foreign policy. Turkey, whose government embraced a political ideology similar to those, brought to power by the Arab Spring, benefitted greatly from the ideological effects of the Arab Spring. These benefits were enhanced by the fact that the political ideology of those brought to power by the « Arab Spring » was similar to that of the AKP. Turkey appeared to be becoming a model for the Arab world. However, the crisis in Syria, a country central to Turkey’s Arab policy, and the inability of the Turkish government to remain neutral has put an end to Turkey’s Arab dream. Turkish engagement in the Syrian crisis has caused deterioration in Turkey’s relations with a number of its neighbors and forced it to renew ties with its traditional western allies from whom it had hoped to distance itself in order to be an independent regional and international player.
Pour des raisons aussi bien idéologiques que pragmatiques, le gouvernement AKP arrivé au pouvoir en novembre 2002 a progressivement engagé la Turquie dans une ambitieuse politique de rapprochement avec le monde musulman, plus particulièrement arabe. Servi par une économie en plein essor et une politique étrangère volontariste, ce rapprochement était d’autant plus bénéfique pour la Turquie que les « printemps arabes » ont favorisé l’arrivée au pouvoir de formations politiques idéologiquement proches de l’AKP. Il est alors apparu que la Turquie était en train de devenir un modèle pour le nouveau monde arabe. Or l’éclatement de la crise en Syrie, alors même que ce pays avait une place centrale dans la politique arabe d’Ankara, et l’incapacité du gouvernement turc à demeurer neutre dans ce dossier semblent bien être en train de mettre fin au rêve arabe de la Turquie. Son enlisement dans le conflit syrien aggrave ses relations avec nombre de ses voisins et l’oblige à se rapprocher de ses alliés traditionnels occidentaux, dont elle voulait s’éloigner pour être plus autonome sur la scène régionale et internationale.
Fichier principal
Vignette du fichier
etude-188.pdf (701.37 Ko) Télécharger le fichier
Origin Publisher files allowed on an open archive

Dates and versions

hal-03473950 , version 1 (10-12-2021)

Licence

Identifiers

Cite

Bayram Balci. Le rêve arabe de la Turquie brisé par la crise syrienne. Les Études du CERI, 2012, 188, pp.3-32. ⟨10.25647/etudesduceri.188⟩. ⟨hal-03473950⟩
22 View
21 Download

Altmetric

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More