Le spirituel dans la naissance de l'école républicaine - Sciences Po Access content directly
Book Sections Year : 2021

Le spirituel dans la naissance de l'école républicaine

Abstract

L'école de Jules Ferry, dans le moment de sa fondation et au début du XXème siècle, est l'occasion d'une controverse importante entre le collaborateur direct de Ferry, Ferdinand Buisson, et le sociologue Emile Durkheim. Ces deux penseurs républicains ont une vision de l'école qui s'accorde sur la nécessité d'une éducation, et d'une morale, qui préparent à la citoyenneté ; mais Buisson conçoit cette éducation morale comme prolongeant et laïcisant le christianisme de façon explicite. Durkheim pense qu'il faut partir non de la conscience mais de la société comme totalité et comme autorité inspirant l'éducation. Cette divergence entre une conception individualiste et une conception fondée sur la "conscience collective" éclaire sur le sens et les tensions du transfert du religieux vers le politique et l'éducatif. Le modèle de Durkheim est, paradoxalement, issu du religieux catholique. Buisson hérite du protestantisme.
Fichier principal
Vignette du fichier
2021_Jaume_Ecole et spirituel (ICP).pdf (281.17 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-03501275 , version 1 (23-12-2021)

Licence

Attribution - NonCommercial - NoDerivatives

Identifiers

Cite

Lucien Jaume. Le spirituel dans la naissance de l'école républicaine. Bernard Bourdin; Pierre-André de Chalendar; Emilie Tardivel. Éducation et Bien commun, Institut Catholique de Paris, pp.17-34, 2021, 9782374141053. ⟨hal-03501275⟩
18 View
60 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More