L'action politique à l'ère du terminable. Entre temps sociaux et temps historique - Sciences Po Access content directly
Journal Articles Contretemps: revue de critique communiste Year : 2017

L'action politique à l'ère du terminable. Entre temps sociaux et temps historique

Abstract

Des trajectoires historiques, inconnues l’une à l’autre, se sont rencontrées sous le signe d’un Nouveau Monde il y a désormais six siècles. L’une des accélérations rythmiques trouvées par ce temps devenu commun est donnée par la Révolution française aux couleurs vivement dépeintes dans cet ouvrage d’Alejo Carpentier. L’inconciliabilité des temps historiques s’est fondue dans une nouvelle histoire mondiale, celle où la nouveauté peut surgir toujours et partout, imprévisibilité des passions politiques des peuples. Un temps historique, venu de la dynamique du capitalisme, semble avoir unifié l’histoire de l’humanité, créé un seul univers mental, tendu les esprits et les actions vers l’accumulation comme seul mode d’existence. Il est une part de vérité dans cette affirmation. Mais la fusion des temps historiques, battant aux rythmes de l’accumulation économique et de la possibilité du changement politique, n’a pas abattu les murs entre temps sociaux. L’inconciliabilité de ces temps – en tant que représentations du temps – qui rythment tel ou tel groupe, telle force sociale dominante ou dominée, et cette pluralité des rapports aux actions menées n’ont pas disparu. Elles conservent une prégnance sensible dans l’espace comme dans le temps...
No file

Dates and versions

hal-03567434 , version 1 (12-02-2022)

Identifiers

Cite

Pierre-Yves Cadalen. L'action politique à l'ère du terminable. Entre temps sociaux et temps historique. Contretemps: revue de critique communiste, 2017, 33. ⟨hal-03567434⟩
15 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More