Etudes africaines : l’exotisme est-il devenu banal ? Décentrement du regard, comparatisme et doxa disciplinaire - Sciences Po Access content directly
Journal Articles Les Dossiers du CERI Year : 2015

Etudes africaines : l’exotisme est-il devenu banal ? Décentrement du regard, comparatisme et doxa disciplinaire

Abstract

Les études menées sur des terrains africains ont longtemps pâti d’une image négative d’un « africanisme » marqué par ses origines coloniales et par une certaine anthropologie culturaliste. Comme pour les autres aires culturelles, la pluridisciplinarité qui fondait l’ordre de ce savoir pouvait parfois tourner à l’autoréférencement théorique et n’ouvrait guère à la comparaison. Depuis une trentaine d’années, pourtant, de grands efforts ont été faits pour sortir les études africaines de leur ghetto institutionnel, déconstruire l’exotisme académique et faire en sorte que l’on étudie les sociétés d’Afrique « comme les autres », ce qui a produit des effets non négligeables sur leur reconnaissance académique...
Fichier principal
Vignette du fichier
2015-05_banegas_article_dossiers-du-ceri.pdf (209.21 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive
Licence : CC BY NC ND - Attribution - NonCommercial - NoDerivatives

Dates and versions

hal-03568196 , version 1 (21-11-2023)

Licence

Attribution - NonCommercial - NoDerivatives

Identifiers

Cite

Richard Banégas. Etudes africaines : l’exotisme est-il devenu banal ? Décentrement du regard, comparatisme et doxa disciplinaire. Les Dossiers du CERI, 2015. ⟨hal-03568196⟩
41 View
7 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More