L’Europe au miroir du national-populisme - Sciences Po Access content directly
Journal Articles Cités : Philosophie, politique, Histoire Year : 2017

L’Europe au miroir du national-populisme

Abstract

Avec la crise économique et sociale ouverte en 2008-2009, l’image de l’Union européenne s’est dégradée et a ouvert un espace aux forces politiques qui ont fait de la « négativisation » de l’Union européenne un instrument de combat. De 2002 à 2016, l’image positive de l’Union européenne a connu un profond processus de dégradation1 : 50 % des citoyens des pays de l’Union européenne avaient, en 2002, une image positive (« très ou plutôt positive »), en 2016 ils ne sont plus que 34 %, 27 % ayant une image (« très ou plutôt ») négative (14 % en 2002) et 38 % une image neutre (37 % en 2002), 1 % n’émettant pas de jugement (5 % en 2002). Dans cette brèche de la montée de sentiments négatifs ou neutres vis-à-vis de l’Union européenne, se sont engouffrées de nombreuses forces nationalistes et populistes qui ont mis en avant leur europhobie ou leur euroscepticisme.
No file

Dates and versions

hal-03570996 , version 1 (13-02-2022)

Identifiers

Cite

Pascal Perrineau. L’Europe au miroir du national-populisme. Cités : Philosophie, politique, Histoire, 2017, 71, pp.77-84. ⟨10.3917/cite.071.0077⟩. ⟨hal-03570996⟩
24 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More