Ni guerre ni paix en Colombie - Sciences Po Access content directly
Journal Articles Les Études du CERI Year : 2020

Ni guerre ni paix en Colombie

Abstract

L’année qui vient de s’écouler aura une nouvelle fois été très mouvementée et compliquée en Colombie. A force d’être rabâché, ce constat en est d’ailleurs devenu presque trivial et insignifiant. Et pourtant, les événements de l’année 2019 n’ont pas été anodins : attentat de l’Armée de libération nationale (ELN) contre l’école de police Santander, puis décision du président Duque de mettre fin aux négociations de paix avec cette guérilla en janvier ; crises diplomatiques avec le Venezuela et Cuba en février ; rumeurs persistantes d’intervention militaire contre le régime de Nicolás Maduro (mars-avril-mai) ; libération et nouvelle arrestation de Hernández Solarte alias Jésus Santrich (mai-juin), suivie de la démission du Procureur général de la nation (mai) ; annonce officielle de la reprise des armes par d’anciens commandants des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) (dont l’ancien numéro deux, Iván Márquez, et Jésus Santrich) le 29 août ; comparution de l’ancien président Alvaro Uribe devant la Cour suprême pour faux témoignages le 8 octobre ; démission du ministre colombien de la Défense à la suite de divers scandales et polémiques autour de sa gestion, le 6 novembre ; importantes manifestations et « concerts de casseroles » contre le gouvernement Duque, entachés d’incidents graves fin novembre et début décembre...
Fichier principal
Vignette du fichier
2020-masse-article-etude-245-246.pdf (279.08 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive

Dates and versions

hal-03579296 , version 1 (18-02-2022)

Licence

Attribution - NonCommercial - NoDerivatives

Identifiers

Cite

Frédéric Massé. Ni guerre ni paix en Colombie. Les Études du CERI, 2020, 245-246, pp.25 - 31. ⟨10.25647/etudesduceri.245-246.04⟩. ⟨hal-03579296⟩
40 View
81 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More