Le pouvoir pour quoi faire ? Fins sociales et valeurs démocratiques aux Philippines - Sciences Po Access content directly
Special Issue Les Études du CERI Year : 1997

Le pouvoir pour quoi faire ? Fins sociales et valeurs démocratiques aux Philippines

Abstract

Le mouvement de l’EDSA2, en février 1986, contre Ferdinand Marcos, a été l’un des cas les plus spectaculaires de lutte pour la démocratie et contre l’autoritarisme en Asie. On n’avait rien vu de tel depuis plusieurs décennies. Contrairement aux autres événements de ce genre que la région a connus depuis lors, dans lesquels on a vu des ruptures avec le passé, cette révolte a souvent été interprétée comme une volonté de retour à des valeurs et à des pratiques politiques qui avaient déjà existé dans le pays. Aujourd’hui, nombre d’observateurs considèrent que l’exemple des Philippines démontre la possibilité de faire coexister réforme économique et vie politique démocratique, contrairement aux idées reçues et aux sages avis de Lee Kuan Yew. Avec la défaite à peu près totale des guérillas révolutionnaires, avec les accords conclus avec le principal mouvement autonomiste musulman de Mindanao, enfin avec l’élection au Sénat de la tête de file des militaires factieux, les institutions démocratiques peuvent être considérées comme consolidées...
Fichier principal
Vignette du fichier
1997-etude-ceri-26.pdf (118.31 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive

Dates and versions

hal-03579332 , version 1 (18-02-2022)

Licence

Attribution - NonCommercial - NoDerivatives

Identifiers

Cite

Bruce Koppel. Le pouvoir pour quoi faire ? Fins sociales et valeurs démocratiques aux Philippines. Les Études du CERI, 26, pp.39, 1997. ⟨hal-03579332⟩
3 View
78 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More