Les enjeux de la reconnaissance de l’islam dans les universités du Nord-Cameroun - Sciences Po Access content directly
Journal Articles Bulletins de l'Observatoire international du religieux Year : 2018

Les enjeux de la reconnaissance de l’islam dans les universités du Nord-Cameroun

Abstract

Constitutionnellement, le Cameroun est un État laïque. En principe, la laïcité camerounaise, qui n’est pourtant jamais définie avec précision, garantit la neutralité de l’État vis-à-vis de la religion, la liberté religieuse pour les citoyens, et l'interdiction de toute discrimination fondée sur l’appartenance religieuse. En pratique, comme c’est le cas pour beaucoup d’anciennes colonies françaises en Afrique de l’Ouest, l’Etat camerounais a une longue histoire d’implication sélective dans les affaires religieuses pour faire avancer ses intérêts1. De plus, l’héritage colonial français de la laïcité, qui comprenait des relations de coopération avec les missionnaires, ainsi qu’avec les dirigeants chrétiens et musulmans locaux, inclut également le fait que, pour beaucoup de musulmans, c’était une politique imposée par une puissance étrangère chrétienne. Cet héritage a contribué à un large scepticisme au Nord-Cameroun contemporain quant à la supposée neutralité étatique en ce qui concerne la gestion des affaires religieuses...
No file

Dates and versions

hal-03579582 , version 1 (18-02-2022)

Licence

Attribution - NonCommercial - NoDerivatives

Identifiers

Cite

Adama Ousmanou. Les enjeux de la reconnaissance de l’islam dans les universités du Nord-Cameroun. Bulletins de l'Observatoire international du religieux, 2018, N° 20. ⟨hal-03579582⟩
54 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More