Les enfants de cadres : fréquence et ressorts du déclassement - Sciences Po Access content directly
Book Sections Year : 2011

Les enfants de cadres : fréquence et ressorts du déclassement

Abstract

L’hétérogénéité des cadres est visible dans les destinées de leurs enfants. Si tous sont aujourd’hui confrontés à des risques accrus de déclassement social, sa fréquence dépend étroitement du type de cadre qu’est le père/que sont les parents. Les enfants de cadres « populaires » (ou cadres de promotion) font face à une probabilité de déclassement significativement plus élevée que les enfants issus de lignée où la position est beaucoup plus solidement ancrée (par le diplôme et l’origine sociale). À ces deux situations correspondent deux expériences subjectives du déclassement distinctes. Si les enfants de cadres diplômés le vivent sur le mode du retrait et du repli sur soi (sentiment d’avoir rompu l’histoire glorieuse de la lignée), les enfants de cadres issus de la promotion mobilisent une forte identité générationnelle (sentiment d’appartenir à une « génération sacrifiée ») et se montrent beaucoup plus revendicatifs.

Domains

Education
No file

Dates and versions

hal-03582611 , version 1 (21-02-2022)

Identifiers

Cite

Camille Peugny. Les enfants de cadres : fréquence et ressorts du déclassement. Sophie Pochic; Paul Bouffartigue; Charles Gadea. Cadres, classes moyennes : vers l'éclatement ?, Armand Colin, pp.173 - 186, 2011, 9782200255909. ⟨hal-03582611⟩
29 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More