La notion d’échelles temporelles - Sciences Po Access content directly
Journal Articles Espaces temps : journal de la Section histoire géographie de l'École normale supérieure de l'enseignement technique Year : 2004

La notion d’échelles temporelles

Abstract

French debates on space have favored scales over time. Institutional creation, though, raises the issue of temporalities. This is the case of the French national institute for demographic studies (Ined). Its creation in 1945 links long (pronatalist influence), middle (scientific and demographic volontarism from the interwar period) and short-term history (the Liberation period, Alfred Sauvy's trajectory). Attention given to events combines contingency and randomness within a controlled explanatory model.
La réflexion française sur les échelles a privilégié l'espace aux dépens du temps. Or, étudier une création institutionnelle interroge la question des temporalités. Soit le cas de l'INED. Sa création, en 1945, articule une histoire longue (l'influence nataliste), "moyenne" (le volontarisme scientifique et démographique de l'entre-deux-guerres), et courte : la Libération, et la trajectoire d'Alfred Sauvy. Elle rend à l'événement sa part de contingences et de hasard, intégrée dans un modèle explicatif raisonné.

Domains

History
Fichier principal
Vignette du fichier
article-espat-0339-3267-2004-num-84-1-4248.pdf (782.13 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive

Dates and versions

hal-03585250 , version 1 (23-02-2022)

Identifiers

Cite

Paul-Andre Rosental. La notion d’échelles temporelles. Espaces temps : journal de la Section histoire géographie de l'École normale supérieure de l'enseignement technique, 2004, 84-86, pp.164 - 171. ⟨hal-03585250⟩
27 View
29 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More