Crise financière, inflation et Currency Board en Bulgarie : les leçons d'une transition indisciplinée - Sciences Po Access content directly
Journal Articles Revue d'Etudes Comparatives Est-Ouest Year : 1999

Crise financière, inflation et Currency Board en Bulgarie : les leçons d'une transition indisciplinée

Abstract

The Bulgarian transition since 1991 was marked by two huge "financial pyramids" which erupted into the 1996-1997 crisis. From January to September 1996, there was an open banking panic, followed by a fiscal and public debt crisis due to ever rising interest payments, the sudden drop in the real value of tax revenues, and widespread expectations that the country would default on its foreign debt. This led to a quasi- hyperinflation in January and February 1997, followed by a remarkably fast stabilization. These different phases are analyzed, including from a political economy viewpoint; an assessment is then made of the Currency Board set up on July,l 1997. Attention is drawn to the importance of quantitative and expectational factors, which mark this period as "monetarist", in contrast with the inertia of inflation in Latin America, for example, where individual and collective mechanisms of defence against inflation are much stronger. This situation is evidence that the Bulgarian economy has weak social and institutional underpinnings, a situation typical of the undisciplined transitions in the Balkans and former USSR.
On présente les principaux caractères de la transition en Bulgarie depuis 1991, en soulignant la formation de deux larges "pyramides financières" qui ont conduit à la crise de 1996-1997. Une première phase, de janvier à septembre 1996, a été dominée par une crise bancaire ouverte ; puis, une crise des finances publiques a suivi, due au gonflement des paiements d'intérêts, à la chute de la valeur réelle des prélèvements fiscaux et à l'anticipation d'un défaut prochain sur la dette extérieure. Ceci a débouché sur une phase de type hyperinflationniste, en janvier et février 1997, suivie d'une stabilisation rapide. On analyse ces différentes périodes, y compris sous l'angle de l'économie politique, et on présente un bilan du régime de Currency Board établi le 1er juillet 1997. Enfin, on souligne le rôle des effets quantitatifs et anticipatifs, qui donne à cet épisode un caractère nettement monétariste, en opposition avec les inflations de type inertiel, marquées par les mécanismes individuels et collectifs d'indexation ou de re-coordination. En ce sens, cet épisode reflète le cadre institutionnel et social faible, caractéristique des transitions indisciplinées observées dans les Balkans et en CEI.
Fichier principal
Vignette du fichier
article-receo-0338-0599-1999-num-30-2-2979.pdf (1.84 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive

Dates and versions

hal-03585877 , version 1 (23-02-2022)

Identifiers

Cite

Jérôme Sgard. Crise financière, inflation et Currency Board en Bulgarie : les leçons d'une transition indisciplinée. Revue d'Etudes Comparatives Est-Ouest, 1999, 30 (2-3), pp.215 - 235. ⟨10.3406/receo.1999.2979⟩. ⟨hal-03585877⟩
39 View
75 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More