Les transactions de la mondialisation - Sciences Po Access content directly
Journal Articles Revue de l'OFCE Year : 2005

Les transactions de la mondialisation

Abstract

This paper studies the aggregate sum of transaction costs paid in world trade. In the first part, it presents the different methods of computing transaction costs, based on national accounts, price studies or movement of goods. All suggest that transaction costs are considerable. Gravity equations are the most reliable of the tools available, yet they allow only the computation of their value relative to other trade costs. In the second part, the paper studies the historical evolution of transaction costs. Gravity equations do not provide many clues on this subject. The evolution of transaction inputs indicates that transaction costs associated with an unchanging exchange have declined. However the study of the type of goods traded and of the partners and channels of exchange shows that this movement was counterbalanced by the increasing prevalence of high-transaction cost exchanges in world trade.
Dans la continuité de l’étude sur les coûts de logistique de la mondialisation, cet article étudie les coûts de transaction de la mondialisation. Sa première partie présente les différents modes de calculs des coûts des échanges internationaux — dont les coûts de transaction — qui existent : cela permet à la fois de clarifier le concept et de donner une idée, malheureusement imparfaite, des coûts de transaction actuels. Cette partie montre que, si l’utilisation des équations de gravité est la méthode la plus efficace pour déterminer les coûts de transaction agrégés relativement aux coûts des échanges nationaux, il n’est pas possible de mesurer leur valeur absolue. Cette partie souligne encore une fois que les coûts des échanges internationaux sont d’une ampleur considérable : il est d’autant plus surprenant qu’ils soient si peu explorés. La seconde partie étudie l’évolution des coûts de transaction. Les équations de gravité n’apportent guère d’éléments sur l’évolution spécifique des coûts de transaction. Il faut donc explorer d’autres méthodes. Les renseignements disponibles sur l’évolution des intrants aux échanges (e.g. la qualité du système législatif) indiquent qu’elle a dû conduire à une diminution des coûts de transaction unitaires — c’est-à-dire pour une opération commerciale « constante » — des échanges internationaux. L’examen de la transformation des types de biens échangés (e.g. existence ou non d’un marché centralisé pour un bien), des partenaires de l’échange et des canaux des échanges (e.g. présence ou non d’intermédiaires), indique que la baisse des coûts s’est accompagnée d’une modification de la structure des échanges en faveur des échanges « à hauts coûts de transaction ». Il n’existe pas assez d’éléments pour juger des ampleurs relatives de la modification de la structure des échanges et de la baisse des coûts. Malgré l’absence d’une conclusion définitive, cet article est l’occasion d’explorer des aspects des échanges internationaux qui, bien qu’ils mettent en œuvre des sommes très importantes, sont très méconnus.
Fichier principal
Vignette du fichier
2005-01-daudin-les-transactions-de-la-mondialisation.pdf (168.15 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive

Dates and versions

hal-03587712 , version 1 (24-02-2022)

Identifiers

Cite

Guillaume Daudin. Les transactions de la mondialisation. Revue de l'OFCE, 2005, 92, pp.223 - 262. ⟨10.3917/reof.092.0221⟩. ⟨hal-03587712⟩
23 View
28 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More