Recompositions professionnelles et relations intergénérationnelles : le cas des restaurateurs de tableaux - Sciences Po Access content directly
Conference Papers Year : 2011

Recompositions professionnelles et relations intergénérationnelles : le cas des restaurateurs de tableaux

Abstract

La plupart des travaux de sociologie des professions qui mobilisent la catégorie de génération s’en servent pour souligner combien le groupe professionnel étudié s’est transformé, les jeunes générations et les anciennes n’ayant pas les mêmes représentations sur leur activité, les mêmes aspirations en termes de carrière, ni parfois les mêmes pratiques. Bien souvent, quand les auteurs parlent de rapports intergénérationnels, c’est alors pour désigner les écarts et les similitudes entre générations, et expliquer par exemple l’évolution de la formation. Dans cet article, je propose d’étudier les relations qu’entretiennent effectivement les jeunes entrants et les praticiens confirmés sur le lieu de travail. Je défends l’idée que la transformation des relations intergénérationnelles au sein d’un groupe professionnel est une composante essentielle de la dynamique de ce groupe. Elle devrait être étudiée comme telle, au même titre que les processus de montée en qualification, de réglementation ou encore de féminisation que le groupe peut connaître. [premier paragraphe]

Domains

Sociology
No file

Dates and versions

hal-03601971 , version 1 (08-03-2022)

Identifiers

Cite

Léonie Hénaut. Recompositions professionnelles et relations intergénérationnelles : le cas des restaurateurs de tableaux. XIIe Journées Internationales de Sociologie du Travail, Jun 2009, Nancy, France. pp.319 - 332. ⟨hal-03601971⟩
19 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More