Réduire la durée du travail : quelles conséquences ? - Sciences Po Access content directly
Journal Articles Economie et Statistique / Economics and Statistics Year : 1979

Réduire la durée du travail : quelles conséquences ?

Gilles Oudiz
  • Function : Author
Emmanuel Raoul
  • Function : Author

Abstract

Opinions are sharply divided regarding the consequences of a reduction in the working week; some view it as a panacea for growing unemployment, while others regard it as a threat to the competitiveness of French firms and, ultimately, to employment. In order to encompass the totality of interactions which would follow from a reduction of the work week the authors have used the macroeconomic models of the INSEE known as DMS and METRIC. They have also required that the conditions of reduction in working time (for example, maintenance of salary levels and reorganization of work) be specified and the possible reactions of firms taken into account. The simulations completed show that a reduction of working week by one hour would reduce the number of unemployed by 60,000 to 11 5,000, depending on the methods used. However, if the reduction of work time is not accompanied by an adequate reorganization within firms, and if its impact on labor cost were excessive, there would be a great risk of an uncontrolable rise in prices and an increase in the foreign trade deficit.
Sur les conséquences d'une baisse de la durée du travail les jugements les plus contrastés sont portés : certains y voient la panacée à la montée du chômage, d'autres une menace pour la compétitivité des entreprises françaises et finalement pour l'emploi. Prendre en considération l'ensemble des interactions de la réduction de la semaine de travail conduit à utiliser les modèles macroéconomiques dont dispose l'INSEE; DMS et METRIC. Cela requiert aussi de bien préciser les modalités de la réduction (maintien ou non du salaire, réorganisation du travail) et d'évaluer les réactions possibles des entreprises. Les simulations réalisées montrent qu'une réduction de une heure de la durée hebdomadaire du travail conduirait à une diminution du nombre de chômeurs de 60 000 à 115 000 personnes selon les modalités de mise en œuvre. Cependant si la diminution de la durée du travail ne s'accompagnait pas d'une réorganisation du travail suffisante 'au sein des entreprises et si son incidence sur les coûts salariaux unitaires devait être trop forte, les risques de dérapage des prix et d'aggravation du déficit extérieur ne devraient pas être sous-estimés.
No file

Dates and versions

hal-03602030 , version 1 (08-03-2022)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03602030 , version 1
  • SCIENCESPO : 2441/5368

Cite

Gilles Oudiz, Emmanuel Raoul, Henri Sterdyniak. Réduire la durée du travail : quelles conséquences ?. Economie et Statistique / Economics and Statistics, 1979, 111, pp.3 - 17. ⟨hal-03602030⟩

Collections

SCIENCESPO
9 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More