Aux origines des politiques de réforme administrative sous la Vème République - Sciences Po Access content directly
Journal Articles Revue française d’administration publique Year : 2002

Aux origines des politiques de réforme administrative sous la Vème République

Abstract

Administrative reform under the Fifth Republic : the construction of the State’s “care of itself” In France, as in most Western countries, administrative reform policies have increased in the past forty years and are often described as adaptation policies, designed to remedy objective dysfunctions in the state system. This perception raises several methodological problems, which must be avoided at all cost : reification of the state, disregard for the configuration of institutional power relations networks which make “administrative reform” possible, neglect of political discourse and recurring practices, despite their importance in the contemporary art of governing. In a modern state, exercising power means not only governing society but also governing the state itself, through the accumulation and practical use of the knowledge and skills, ways and means of governing an administration. In this framework, administrative reform policies crystallize the state’s “care of itself”. The institutionalizing of “government policy” pertaining to the government, parallel to the growth of a field of government science which studies the organization and functioning of the administration, can be explained by two factors : the interplay of institutions and contextual elements that lead to a questioning of administrative rationale, and the development of a varied range of disciplines for which the administration has gradually become a “problem to be solved”, a “study challenge”, and at the same time, a “target of government intervention”. [First paragraph]
Les politiques de réforme de l’administration ont connu, depuis quarante ans, un fort développement dans la plupart des pays occidentaux. La France n’échappe pas à ce phénomène, revendiqué désormais, depuis les années 1990, sous le label maximaliste de « réforme de l’État ». Sans chercher ici à discuter l’importance et les effets de ces politiques dans le contexte français, on peut simplement constater qu’elles ont progressivement acquis, à travers de multiples interactions, une autonomie à plusieurs facettes : idéologique (on dispose, à travers les grands rapports publics, d’une doctrine et de représentations cristallisées déterminant les visages de l’État réformé idéal), politique (le thème est au cœur de la compétition électorale), professionnelle (la réforme administrative est nourrie par l’industrie des experts et des cabinets de conseil qui offrent leurs services aux ministères) et institutionnelle (le sujet est désormais porté, de manière concurrente, au sein des ministères de la fonction publique, des finances et de l’intérieur par des groupes et des directions spécialisées disposant de ressources financières, cognitives et administratives). Cette « présence » massive d’une politique publique et la médiatisation de l’impératif qui la décrit (la « réforme de l’État »), confère à ces programmes une « évidence » et une « naturalité ». Le slogan conduit à se représenter l’enjeu comme un impératif en soi s’imposant « du dehors de l’État ». Ces politiques sont alors, le plus souvent, décrites comme des politiques d’adaptation, destinées à remédier à des dysfonctionnements objectifs de l’appareil d’État. De nombreux travaux consacrés aux réformes administratives, particulièrement dans la littérature anglo-saxonne en science politique ou en Public administration, confortent cette perception en « tenant pour acquis » l’existence de ces programmes publics et en enregistrant leur « nécessité ». [Premier paragraphe]
Fichier principal
Vignette du fichier
2002-bezes-aux-origines-des-politiques-de-reforme-administrative.pdf (528.24 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive

Dates and versions

hal-03606209 , version 1 (11-03-2022)

Identifiers

Cite

Philippe Bezes. Aux origines des politiques de réforme administrative sous la Vème République : La construction du 'souci de soi de l'État'. Revue française d’administration publique, 2002, 2 (102), pp.307 - 325. ⟨10.3917/rfap.102.0307⟩. ⟨hal-03606209⟩
61 View
178 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More