Redécouvrir l’individu dans la prise de décision : De l’utilité de la psychologie politique dans l’analyse de la politique étrangère - Sciences Po Access content directly
Conference Papers Year : 2015

Redécouvrir l’individu dans la prise de décision : De l’utilité de la psychologie politique dans l’analyse de la politique étrangère

Abstract

In foreign policy, in states where there is a strong executive power, when crisis situations do occur, on sensitive subjects, it is frequent that one person (generally a head of state or government) decides and is in fine the decision unit. These situations of “predominant leader” lead to focus more and more on the individual variable in the study of decision-making processes and actors. But the individual who decides is a human being, with his own background, his own vision of the world, his choices and bias, his interests, his mental skills, his personality, his emotions. He has his own psychology and it is not without effects and consequences on decisions that he takes, therefore on the state policy that he is in charge of. These links between psychology and policy are the field of inquiry of political psychology. Seminal works based on case studies made up well known concepts (perceptions, analogies, and groupthink) and allowed to apprehend the real influence of the personality or the ideas of the decision-maker on a foreign policy. Despite the necessary caution concerning the incorporation of this literature in political science, political psychology shows its utility sharpening the analysis at the individual level of the decision.
En politique étrangère, dans les Etats à exécutif fort, lors de situations de crise ou sur des enjeux sensibles, il est fréquent qu’un seul individu (en général un chef d’Etat ou de gouvernement) décide seul et soit in fine l’unité de décision. Ces situations à « leader prédominant » doivent obliger à considérer de façon plus systématique la variable individuelle dans l’étude des processus et des acteurs de la décision. Or l’individu qui décide est un être humain, avec son histoire propre, sa vision du monde, ses préférences, ses calculs, ses capacités mentales, sa personnalité, ses émotions. Il a sa psychologie et celle-ci n’est pas sans effet sur les décisions qu’il prend, donc sur la politique de l’Etat dont il a la charge. Ces rapports entre psychologie et politique sont le terrain d’investigation de la psychologie politique. Des travaux désormais classiques, basés sur des études de cas, ont fait émerger des concepts aujourd’hui solidement ancrés (les perceptions, les analogies, la pensée de groupe) et ont permis d’appréhender l’influence réelle de la personnalité ou des idées du décideur sur une politique étrangère. Malgré les prudences nécessaires à l’incorporation de cette littérature en science politique, la psychologie politique montre son utilité en affinant l’analyse jusqu’au niveau individuel de la décision.
Fichier principal
Vignette du fichier
2015_Sitzenstuhl_Redecouvrir l individu dans la prise de decision.pdf (504.2 Ko) Télécharger le fichier

Dates and versions

hal-03647231 , version 1 (20-04-2022)

Licence

Attribution - NonCommercial - ShareAlike

Identifiers

Cite

Charles Sitzenstuhl. Redécouvrir l’individu dans la prise de décision : De l’utilité de la psychologie politique dans l’analyse de la politique étrangère. 13e Congrès de l’AFSP, Association Française de Science Politique, Jun 2015, Aix-en-Provence, France. ⟨hal-03647231⟩
197 View
145 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More