Une biennale de l’engagement militant : le Front populaire de la jeunesse de Paris (1935-1937) - Sciences Po Access content directly
Journal Articles Matériaux pour l'histoire de notre temps Year : 2004

Une biennale de l’engagement militant : le Front populaire de la jeunesse de Paris (1935-1937)

Abstract

Expérience militante principalement parisienne, le Front populaire de la jeunesse est le produit d’une réflexion de plus de trente ans sur l’union des jeunes générations pour le progrès social et les libertés. Le meeting du 14 juillet 1935 constitue – comme pour les aînés – le réel point de départ du FPJ, matérialisé puis doublement ritualisé par le serment dit de la jeunesse et le discours prononcé. Itinéraire collectif, le FPJ est perçu par ses cadres comme un organe central de coordination des branches cadettes des familles de gauche. Le FPJ recourt à la manifestation de masse, utilise judicieusement les médias et promeut la solidarité internationale. Mais, au vu des potentialités offertes, cette biennale de l’engagement génère toutefois de bien maigres dividendes ! Cette expérience militante reste paradoxalement l’apanage de jeunes serviteurs patentés et la contribution d’une génération à l’histoire mythifiée des gauches françaises au XXe siècle.

Domains

History
No file

Dates and versions

hal-03746524 , version 1 (05-08-2022)

Licence

Attribution - NonCommercial - NoDerivatives

Identifiers

Cite

Cédric Meletta. Une biennale de l’engagement militant : le Front populaire de la jeunesse de Paris (1935-1937). Matériaux pour l'histoire de notre temps, 2004, Jeunesses et engagements, d’un mai à l’autre (France, 1936-1968), 74, pp.7-13. ⟨10.3406/mat.2004.975⟩. ⟨hal-03746524⟩
7 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More