Des travailleuses du sexe chinoises réclament leur “droit à la ville” - Sciences Po Access content directly
Journal Articles Saint-Denis au fur et à mesure Year : 2022

Des travailleuses du sexe chinoises réclament leur “droit à la ville”

Abstract

Au tournant du XXIe siècle, quelques migrantes chinoises ont commencé à vendre des services sexuels à Paris dans le quartier de la rue Saint Denis, mais aussi dans des quartiers qui n’étaient pas des lieux connus de prostitution tels Belleville et la Porte de Choisy. Lors de l’enquête, ces deux quartiers relèvent de mairies socialistes qui mettent en avant leur diversité à la fois sociale et culturelle. Toutefois, les deux mairies des 13e et 19e arrondissements développent des politiques plutôt répressives lorsqu’il s’agit de traiter de la question des travailleuses du sexe (ainsi que d’autres populations ou activités stigmatisées) dans les espaces publics.
Fichier principal
Vignette du fichier
2022_le-bail_communication_actes-saint-denis.pdf (241.8 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive

Dates and versions

hal-03780883 , version 1 (19-09-2022)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03780883 , version 1

Cite

Hélène Le Bail. Des travailleuses du sexe chinoises réclament leur “droit à la ville”. Saint-Denis au fur et à mesure, 2022, Actes des journées d’études "Saint-Denis territoire de migrations (1 & 2). Chercheur.e.s, actrices et acteurs locaux.ales en dialogues" du 5 juin 2019 & 26 février 2020, Juin 2022 (72), pp.108-113. ⟨hal-03780883⟩
83 View
321 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More