Toute la vanité du monde - Sciences Po Access content directly
Book Sections Year : 2020

Toute la vanité du monde

Abstract

30 auteurs qui vivent à Paris, à Moscou, à Pétersbourg, à Rome, à New-York , qui sont historiens ou historiens de l’art, philosophes ou traducteurs, écrivains ou journalistes parlent de la peinture russe du x i x e siècle. Cette peinture – académique, réaliste, symboliste, est contemporaine de Tolstoï et de Dostoïevsk y, de Tchaïkovsk ï et de Tchekov, mais en Occident on l ’ignore presque complétement. Et c ’est bien dommage ! Nos auteurs qui l’aiment en expliquent la raison en choisissant chacun un seul tableau. En résulte un livre à la fois savant, profond et léger, très bien écrit sur un sujet peu connu hors de la Russie. C’est un ouvrage créatif, une sorte de performance. Ses directeurs ont proposé aux écrivains et intellectuels russes et français de choisir chacun un tableau russe du xixe siècle, la période la moins connue de tout l’art russe, dont l’Occident ne retient que les icônes et les avant-gardes. Le xixe siècle russe est surtout connu grâce à sa littérature et sa musique. Or la peinture russe de cette période est tout aussi passionnante et se trouve d’ailleurs souvent en relation étroite avec les autres arts. Ce sont ces tableaux, très variés – peinture d’histoire, de genre, portraits et paysages – que tout Russe connaît pas cœur ; ce sont ce qu’on appelle aujourd’hui les lieux communs de la culture russe. Une collection de 30 essais consacrés chacun à un tableau permet d’approfondir sa compréhension de la culture russe. C’est aussi pour le lecteur une véritable école de regard.
No file

Dates and versions

hal-03974845 , version 1 (06-02-2023)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03974845 , version 1

Cite

Laurence Bertrand Dorléac. Toute la vanité du monde. Olga Medvedkova; Philippe Malgouyres. Penser l'art russe du XIXe siècle - 30 tableaux vus autrement, Mare et Martin, pp.346, 2020, 2362220419. ⟨hal-03974845⟩
7 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More