La politique étrangère du Hamas 2006-2013 : idéologie, intérêt et processus de décision - Sciences Po Access content directly
Theses Year : 2014

Hamas foreign policy 2006-2013 : ideology, interest and decision making process

La politique étrangère du Hamas 2006-2013 : idéologie, intérêt et processus de décision

Abstract

The present thesis argues that the Palestinian movement Hamas pursues its own foreign policy even though it may be considered a non state actor, or a semi-state actor at best. The key independent variables determining this foreign policy are internal decision-making processes and various types of interests that in the vast majority of cases prevail upon ideological considerations. Decision making processes vary from period to period and sometimes from case to case. Sometimes their output reflects a compromise of competing interests, even though these compromises are always biased in favour of the stronger groups or factions within the movement. Only the 2008 truce with Israel gave rise to substantial ideological debates which left their trace in the run-up to this event and subsequent cleavages and defections, in particular to the al-Qassam brigades. In spite of various diverging interests, the leaders and members of Hamas share a basic objective which is to guarantee the political supremacy of their movement in Palestine. Its foreign policy enables Hamas to pursue a number of interests both external and internal: to obtain diplomatic and symbolic recognition, mobilize material and symbolical ressources, secure its domination over the Gaza strip, and compete with its nationalist and islamist opponents. Ideological propositions are constantly adapted to these different interests.
Bien qu’évoluant dans un cadre national dépourvu d’institutions étatiques, le Hamas exerce bel et bien une politique étrangère qui s’explique bien plus par les intérêts que par l’idéologie. L’analyse des processus de décision internes au mouvement le confirme. Agissant comme des filtrent des intérêts et des propositions idéologiques, ces processus, plus ou moins inclusifs en fonction du contexte et de la nature des décisions, illustrent l’importance des intérêts et la marginalité du rôle de l’idéologie. Seule la trêve conclue en juin 2008 avec Israël a donné lieu à des divergences idéologiques et à conduit au départ de certains membres de la branche armée du mouvement qui ont alors choisi de rejoindre des groupes salafistes. Au-delà de ces divergences, les intérêts des différents acteurs au sein du Hamas convergent au moins parce qu’ils cherchent tous à garantir la prépondérance politique de leur mouvement. La politique étrangère leur permet de réaliser un certain nombre d’intérêts à la fois extérieurs et intérieurs: obtenir la reconnaissance diplomatique et symbolique, rechercher des ressources matérielles, assurer leur domination sur la bande de Gaza et enfin concurrencer leurs adversaires nationalistes et islamistes. Les propositions idéologiques sont constamment adaptées pour accompagner la défense de ces différents intérêts.
No file

Dates and versions

tel-03652369 , version 1 (26-04-2022)

Identifiers

  • HAL Id : tel-03652369 , version 1

Cite

Seurat Leila. La politique étrangère du Hamas 2006-2013 : idéologie, intérêt et processus de décision. Science politique. Institut d'études politiques de Paris - Sciences Po, 2014. Français. ⟨NNT : 2014IEPP0019⟩. ⟨tel-03652369⟩
79 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More