Les récits mémoriels historiques : mémoire individuelle et mémoire collective du XXe siècle en bande dessinée - Sciences Po Access content directly
Theses Year : 2016

The historical graphic memoirs : individual memory and collective memory in comics

Les récits mémoriels historiques : mémoire individuelle et mémoire collective du XXe siècle en bande dessinée

Abstract

A new genre of comics has developped, the historical graphic memoir, which is based on the author’s personal experience (Marjane Satrapi- Persepolis ) of a major historical event of the twentieth or the twenty- first century, or on one of the author's relatives (Art Spiegelman- Maus ). A graphic novel of the sort is mainly based on the need to transmit a family history. The intimate and personal nature of this type of book implies that a historical graphic memoir is, in most cases, the work of a single author, who directs the script, as well as the drawing and possibly the colour setting. The moral commitment, the involvement of the author in giving an accurate picture of the facts, both personal and historical, induces an important documentary research. The historical graphic memoir is the expression of an individual memory, that is also representative of a collective memory. The appearance of this new genre is linked with the growing interest in memory since the late twentieth century. This is, somehow, a visual and narrative marker of "memorial activism" as highlighted by Henry Rousso. This creates a pictorial memory, a traumatic memory where the picture is predominant; drawn or photographic, it interacts with the text and impresses durably. These albums are accurate and their publication influences the representation we have of historical facts. Maus, the one album ever to have been awarded a Pulitzer Prize (1992) has contributed to a profound change in people's outlook on the Holocaust.
Un nouveau genre est apparu en bande dessinée, le récit mémoriel historique. Il retrace la mémoire d’un individu, celle de l’auteur (Marjane Satrapi- Persepolis ) ou de l’un de ses proches (Art Spiegelman- Maus ), au sein d’un événement historique majeur des XX e et XXI e siècles. Cette création artistique, en mots et en images, repose sur la nécessité de transmettre un passé le plus souvent familial. Le caractère intime et personnel de ce type d’album induit qu’un récit mémoriel historique est, sauf exception, l’oeuvre d’un unique auteur, qui en réalise le scénario, le dessin et éventuellement, la mise en couleur. L’engagement moral de ne pas trahir la mémoire invoquée conduit ce dernier à mener d’importantes recherches documentaires et à restituer, le plus objectivement possible, les faits, personnels et historiques. Le récit mémoriel historique en bande dessinée est l’expression d’une mémoire individuelle, représentative de la mémoire collective. L’apparition de ce nouveau genre est à mettre en relation avec l’intérêt croissant porté à la mémoire depuis la fin du XX e siècle. Il est, en quelque sorte, un marqueur visuel et narratif de l’« activisme mémoriel » mis en lumière par Henri Rousso. Il crée une mémoire imagée, laquelle est une mémoire traumatique où l’image est prédominante ; cette dernière, dessinée voire photographique, interagit avec le texte et impressionne durablement. Ces albums sont critiques, fidèles aux évènements et conformes à l’historiographie. Leur publication influence l’image que nous nous faisons des faits historiques. Maus , seul album au monde à avoir reçu un prix Pulitzer (1992) a ainsi contribué à un profond changement du regard porté sur la Shoah.
No file

Dates and versions

tel-03652881 , version 1 (27-04-2022)

Identifiers

  • HAL Id : tel-03652881 , version 1

Cite

Isabelle Delorme. Les récits mémoriels historiques : mémoire individuelle et mémoire collective du XXe siècle en bande dessinée. Histoire. Institut d'études politiques de Paris - Sciences Po, 2016. Français. ⟨NNT : 2016IEPP0053⟩. ⟨tel-03652881⟩
73 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More