Éthique et politique(s) de la suspension : éléments pour une théorie féministe du neutre - Sciences Po Access content directly
Theses Year : 2022

The ethics and politics of suspension : towards a feminist theory of the neutral

Éthique et politique(s) de la suspension : éléments pour une théorie féministe du neutre

Abstract

How can we alter and transform gender norms that negatively affect the lives of many women, as well as LGBTQ* people? This seeks an answer to this question by looking at the role of gender regulations and assignations in the reproduction of gender norms. Drawing on materialist, as well as queer and critical trans feminist perspectives, this project asks what collective challenges to structural and interrelational gender norms might be possible. Analyzing various moments where gender norms are imposed on subjects and demand that they take and keep their place within the gender binary (i.e., gender separate public spaces, gender markers on identity documents, or intersubjective categorizations) this research offers a systematic critique of social processes of gender regulation and their underexamined role in the persistence of gender hierarchies. From this critique emerges an underexplored feminist and queer strategy conceived as a politics of suspension seeking to alleviate the weight of gender norms in social life. The thesis outlines this strategy through a critical reconstruction of the concept of the neutral, drawing on an innovative reading of the work of French thinker Roland Barthes, echoing traces of this approach in queer, feminist and trans critical scholarships, as well as on contemporary architectural, social, and educational experiments. The goal is threefold: to characterize and theorize such a feminist and queer theory of the neutral, highlight its contribution to contemporary reflections on gender justice; and investigate its core practical, ethical, legal and political implications.
Cette thèse propose une théorie féministe du neutre ainsi qu’une contribution aux réflexions féministes, queers et trans sur les stratégies de transformation des normes de genre. Elle s’intéresse d’abord aux critiques de la différence, et à la place accordée à cette dernière dans les principales visions de l’émancipation identifiées dans un corpus féministe constructiviste : la stratégie matérialiste de l’abolition et la stratégie queer du trouble. Analysant des moments variés de la vie sociale au cours desquels les normes de genre s’imposent plus fermement aux sujets en exigeant qu’ils prennent leur place dans la binarité (i.e., espaces publics ségrégués, marqueurs de genre sur les papiers d’identité, ou encore catégorisations genrées intersubjectives), la thèse propose une critique systématique des processus sociaux de régulation et d’assignation genrées et de leur rôle, sous-examiné dans la persistance des hiérarchies de genre. De cette critique émerge une stratégie féministe et queer sous-explorée, conçue comme une politique de la suspension des interpellations sexuées visant à alléger le poids des normes dans la vie sociale. La thèse précise les contours de cette stratégie en proposant une reconstruction critique du concept de neutre, à partir d’une lecture innovante des écrits de Roland Barthes mise en échos avec des occurrences de l’intuition suspensive dans la littérature féministe et queer et les études critiques trans, ainsi que des expérimentations sociales, éducatives ou architecturales contemporaines. L’objectif de ce travail est ainsi triple : caractériser et théoriser une théorie féministe et queer du neutre en la distinguant des conceptions traditionnelles de la neutralité largement questionnées par les théories féministes pour leurs effets androcentriques, éclairer sa contribution aux réflexions contemporaines sur la justice de genre, et investiguer ses principales implications dans le champ de l’éthique, du droit, et du politique.
No file

Dates and versions

tel-04064385 , version 1 (11-04-2023)

Identifiers

  • HAL Id : tel-04064385 , version 1

Cite

Lila Braunschweig. Éthique et politique(s) de la suspension : éléments pour une théorie féministe du neutre. Sciences de l'Homme et Société. Institut d'études politiques de Paris - Science Po, 2022. Français. ⟨NNT : 2022IEPP0031⟩. ⟨tel-04064385⟩
49 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More