NEET Youth in the Aftermath of the Crisis - Sciences Po Access content directly
Preprints, Working Papers, ... Year : 2015

NEET Youth in the Aftermath of the Crisis

Abstract

This paper presents an overview of the situation of youth in OECD countries since the onset of the financial crisis focusing primarily on describing the characteristics and living conditions of young NEETs. It also provides data on the availability, coverage and effectiveness of income-support policies for young people, and summarises available evidence on the impact of interventions that aim at improving the social, education and employment situation of the most disadvantaged youth. Due to the paper’s explicit focus on the hardest-to-place, most disadvantaged youth, the range of policies covered is broader than in earlier studies on the same topic, including various social benefits and in-kind services targeted at this group. The paper shows that NEET rates have not yet recovered from the crisis. There are large differences in youth unemployment and inactivity across countries, and these differences were further exacerbated by the recession. Reducing NEET rates is a great challenge for governments, as youth who remain jobless for long periods typically come from more disadvantaged backgrounds, have low levels of educational attainment, and are in many cases inactive. There is substantial evidence, however, that even the most disadvantaged youth can benefit from a variety of targeted interventions, including for instance special education programmes and mentoring.
Ce rapport présente un aperçu de la situation des jeunes dans les pays de l'OCDE depuis le début de la crise financière, en se concentrant principalement sur les conditions de vie et les caractéristiques des jeunes inactifs qui ne sont ni en emploi, ni scolarisés, ni en formation (NEET). Il fournit également des données sur la disponibilité, la couverture et l'efficacité des prestations sociales, et fait une synthèse de l'efficacité des interventions qui visent à améliorer la situation sociale, l'éducation et l'emploi des jeunes les plus défavorisés. Il se concentre sur les jeunes les plus défavorisés et les plus difficiles à placer. À ce titre, l'éventail des politiques visées est plus élargi que dans les études précédentes sur le même sujet, comprenant tout l’éventail des prestations sociales et un large panorama des interventions possibles, allant des services sociaux à l’emploi, en passant par l’éducation et la santé. Nous montrons que les taux de NEET n’ont pas encore retrouvé leurs niveaux d’avant la crise. Il existe cependant de grandes différences entre pays dans le chômage et l'inactivité des jeunes, qui ont été exacerbées par la récession. Réduire le taux de NEET est difficile pour les gouvernements. Les jeunes qui contribuent le plus au chômage et à l'inactivité restent sans emploi pendant de longues périodes et viennent généralement de milieux les plus défavorisés. Dans de nombreux cas ils ne recherchent pas d’emploi et ont des niveaux d'éducation faibles ou pas d’éducation du tout. Il existe pourtant des preuves que ces jeunes peuvent bénéficier d’un large éventail d'interventions ciblées, allant de programmes d'éducation spécialisée au mentorat.
Fichier principal
Vignette du fichier
neet-youth.pdf (2.86 Mo) Télécharger le fichier
Origin Publisher files allowed on an open archive

Dates and versions

hal-03429941 , version 1 (16-11-2021)

Identifiers

Cite

Stéphane Carcillo, Rodrigo Fernandez, Sebastian Königs, Andreea Minea. NEET Youth in the Aftermath of the Crisis. 2015. ⟨hal-03429941⟩
77 View
255 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More