Who’s the bull in the kraal? guerres et mémoire, guerre de mémoires dans l’Est de l’Ouganda - Sciences Po Access content directly
Journal Articles Cahiers d'études africaines Year : 2010

Who’s the bull in the kraal? guerres et mémoire, guerre de mémoires dans l’Est de l’Ouganda

Abstract

This article focuses on the symbolic narratives of the memory of the Arrow Boys militiamen fallen in Eastern Uganda during the counter-insurgency led against the Lord’s Resistance Army (2003-2005). It intends to show that the representations of the past are not only a State matter. Indeed, official scripts coexist with conflicting and sometimes contradictory memories that all attempt to impose themselves in the public space. What is at stake here are less representations of the past than contemporary political stakes: the redefinition of power hierarchies between the center and its periphery, the relationships between political and military spheres and local domination strategies. In Teso, valorisation and oppressive memorial politics either used alternatively or simultaneously clearly show post-conflict issues of State domination and (re)affirmation of legitimate constraint monopoly.
Cet article s’intéresse à la mise en récit symbolique de la mémoire des miliciens Arrow Boys morts dans l’est de l’Ouganda pendant la contre-insurrection menée contre l’Armée de Résistance du Seigneur entre 2003 et 2005. Il veut montrer que la (re)présentation du passé n’est pas seulement une affaire d’État. Les scripts officiels cohabitent en effet de manière plus ou moins conflictuelle avec des mémoires discordantes, parfois même contradictoires qui, chacune, tente de s’imposer dans l’espace public. Car ce qui se joue dans ces modes du souvenir ce sont moins les représentations du passé que les enjeux politiques du présent, à savoir la redéfinition des hiérarchies de pouvoir entre le centre et sa périphérie, des relations entre sphères politiques et militaires et des stratégies de domination locale. Au Teso, les politiques, parfois alternatives, parfois simultanées, de valorisation ou d’oppression des mémoires concurrentes expriment clairement les enjeux post-conflictuels de domination étatique et de (ré-)affirmation du monopole de la contrainte légitime qui lui sont associés.
Fichier principal
Vignette du fichier
2010-perrot-kraal-etudesafricaines-197.pdf (444.28 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive

Dates and versions

hal-03461729 , version 1 (01-12-2021)

Identifiers

Cite

Sandrine Perrot. Who’s the bull in the kraal? guerres et mémoire, guerre de mémoires dans l’Est de l’Ouganda : Guerres et mémoires et mémoires de guerre dans l'est de l'Ouganda. Cahiers d'études africaines, 2010, 197, pp.153 - 179. ⟨10.4000/etudesafricaines.15821⟩. ⟨hal-03461729⟩
17 View
8 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More