La reconnaissance entre philosophie politique et droit international privé : un rendez-vous manqué ? - Sciences Po Access content directly
Conference Papers Year : 2013

La reconnaissance entre philosophie politique et droit international privé : un rendez-vous manqué ?

Abstract

De la redistribution à la reconnaissance. La quête contemporaine d’une justice d’inclusion sociale fondée sur l’accueil de l’altérité est-elle de nature à détourner l’attention des inégalités économiques ? Secouant la philosophie politique, le célèbre débat entre Nancy Fraser et Axel Honneth porte ainsi sur la place à faire, dans nos sociétés atomisées, à la reconnaissance d’identité au profit de groupes défavorisés. Le grief essentiel qu’encourt une telle orientation est d’engendrer un « déplacement » (les revendications d’identité occultent les luttes sociales à fondement économique) ainsi qu’une « réification » (au lieu d’encourager l’interaction culturelle, la reconnaissance tend à radicaliser les identités de groupe). Dans le contexte européen (ou en tout cas français), ce dernier grief se dédouble du malaise qu’induit toute rupture de l’égalité formelle des citoyens devant la loi, qui est perçue comme devant aplanissant les différences que la politique de l’identité tend au contraire à mettre en exergue. [Premières lignes]

Domains

Law
No file

Dates and versions

hal-03603679 , version 1 (10-03-2022)

Identifiers

Cite

Horatia Muir Watt. La reconnaissance entre philosophie politique et droit international privé : un rendez-vous manqué ?. Colloque international de La Haye, Jan 2013, La Haye, Pays-Bas. pp.85 - 95. ⟨hal-03603679⟩
14 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More