Faut-il miser sur l’emploi domestique ? - Sciences Po Access content directly
Journal Articles LIEPP Policy Brief Year : 2015

Faut-il miser sur l’emploi domestique ?

Abstract

In the last two decades, many Nordic and Continental European countries have implemented policies to incentivize the development of the domestic services sector. This Policy Brief presents the main conclusions of a book (*) analysing those policies in six countries. These policies are advocated for on various grounds: creating jobs for the low skilled, catering to new social needs like childcare and elderly care, supporting female employment. The comparison of the policies implemented and their effects in France, Germany, Austria, Belgium, Sweden and Finland allows putting into perspective the ability of these policies to meet the stated objectives. These measures are part of an economic strategy based on stimulating the creation of low quality jobs and low productivity services. It fuels socioeconomic and geographical inequalities and fosters the privatization of welfare services. Results in terms of employment creation are limited while the cost for public finances is high. Thus, in many regards, the domestic employment strategy seems like a losing bet when it comes to meeting the challenges of the postindustrial era.
Durant les deux dernières décennies, de nombreux États d’Europe continentale et du Nord ont mis en oeuvre des politiques visant à encourager le développement du secteur économique des services à la personne. Ce Policy Brief présente les principales conclusions d’un ouvrage* consacré à l’évaluation de ces politiques dans six pays. Les bénéfices attendus de ces politiques sont nombreux : création d’emplois pour les peu qualifiés, réponse aux nouveaux besoins sociaux tels que la garde d’enfants et l’aide aux personnes âgées, soutien à l’emploi féminin... La comparaison des cas français, allemand, autrichien, belge, suédois et finlandais permet cependant de mettre en évidence le succès mitigé de ces politiques. Ces mesures participent d’une stratégie économique de stimulation des emplois de service « bas de gamme », qui entraine la création d’emplois et de services à faible valeur ajoutée. Elle contribue à l’augmentation des inégalités socioéconomiques et géographiques et participe à la privatisation du soin. Les retombées en termes d’emploi sont limitées et le coût pour les finances publiques important. Ainsi, à de multiples égards, la stratégie de soutien à l’emploi domestique apparaît comme un pari perdant pour faire face aux défis de l’ère postindustrielle.
Fichier principal
Vignette du fichier
pb21-carbonnier-morel-final.pdf (1.68 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive
Loading...

Dates and versions

hal-02186364 , version 1 (17-07-2019)

Licence

Attribution - ShareAlike

Identifiers

Cite

Clément Carbonnier, Nathalie Morel. Faut-il miser sur l’emploi domestique ? : Évaluation de la stratégie de stimulation des services à la personne en Europe. LIEPP Policy Brief, 2015, 21, ⟨10.25647/liepp.pb.21⟩. ⟨hal-02186364⟩
107 View
72 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More